learnlatex.org

Utiliser les classes de documents pour changer l’apparence

Qu’est-ce qu’une classe de document?

Vous avez peut-être remarqué que tous les documents LaTeX que nous avons écrits jusqu’à présent ont commencé par une ligne \documentclass, et que \documentclass{article} a été le choix le plus courant (nous avons eu besoin de \documentclass{report} dans la leçon précédente pour tester la commande \chapter). Cette ligne est requise dans tous les documents LaTeX, et est presque toujours la première commande à avoir.

La « classe de document » définit la présentation générale du document, notamment :

De façon plus général, les classes de documents peuvent également ajouter de nouvelles commandes ; c’est particulièrement vrai pour les classes très spécialisées comme celles destinées la création de diaporamas ou de lettres.

La ligne définissant classe de document peut également configurer des options globales : des paramètres qui s’appliquent au document dans son ensemble. Ces options sont indiquées entre crochets : \documentclass[<options>]{<nom>}. Cette syntaxe, avec les informations optionnelles données en premier entre crochets, est utilisée dans de nombreuses commandes LaTeX.

Les classes de base

LaTeX est fourni avec un ensemble de classes standards, qui se ressemblent beaucoup mais avec quelques variations :

Les classes article, report et book proposent des commandes très similaires, comme nous l’avons déjà vu. Pour l’écriture d’un document de classe letter, les commandes disponibles sont un peu différentes :

\documentclass{letter}
\usepackage[T1]{fontenc}

\begin{document}

\begin{letter}{Some Address\\Some Street\\Some City}

\opening{Dear Sir or Madam,}

The text goes Here

\closing{Yours,}

\end{letter}

\end{document}

Regardez comment \\ est utilisé pour séparer les lignes de l’adresse ; nous verrons plus tard comment se fait la séparation des lignes. La classe lettre demande qu’on crée un nouvel environnement letter pour chaque lettre et propose des commandes spécialisées.

Les classes standards article, report et book acceptent les options 10pt, 11pt et 12pt pour changer la taille de la police, et twocolumn pour composer un document sur deux colonnes.

Classes plus riches

Les classes de base sont très stables, mais cela implique qu’elles sont assez conservatrices tant dans leur conception que dans la gamme des commandes disponibles. Au fil du temps, un certain nombre de classes plus puissantes ont été écrites, qui permettent de modifier l’apparence des documents sans devoir faire les choses manuellement (ce que nous verrons un peu plus tard).

L’American Mathematical Society (AMS) fournit des variantes des classes standards (amsart, amsbook) avec une conception plus traditionnelle, plus proche de celle utilisée dans les publications des journaux de mathématiques.

Les deux classes « étendues » les plus polyvalentes et populaires sont le package KOMA-Script et la classe memoir. KOMA-Script offre un ensemble de classes parallèles aux classes standards : scrartcl, scrreprt et scrbook, tandis que la classe memoir, unique, ressemble davantage à une extension de la classe book.

Ces classes étendues ont de nombreuses possibilités de personnalisation, que nous allons explorer un peu en travaux pratiques. Vous vous demandez peut-être comment connaître toutes ces possibilités ; nous en parlerons dans une leçon ultérieure, mais vous pouvez toujours prendre de l’avance !

Diaporamas

La classe slides a été développée pour la réalisation de vraies diapositives 24×36 du milieu des années 80, elle ne dispose donc pas de fonctionnalités pour la création de présentations interactives au format PDF. Il existe des classes modernes qui font exactement cela : elles sont quelque peu spécialisées par rapport aux documents LaTeX courants, c’est pourquoi nous les avons couvertes en approfondissement.

Travaux pratiques

Faites des essais et découvrez comment le changement de classe entre celles standards, celles du package KOMA-Script et memoir affecte l’apparence du document.

\documentclass{article} % Changez la classe ici
\usepackage[T1]{fontenc}

\begin{document}

\section{Introduction}

Ceci est un exemple de document avec un texte sans
intérêt\footnote{et une note de bas de page}. Ce paragraphe
est assez long car nous aimerions voir comment rend
ce document quand il est composé sur deux colonnes.

\end{document}

Ajoutez l’option de classe twocolumn et regardez comment elle change la mise en page.

Changez la commande \section ci-dessus en \chapitre et observez l’effet des options de classe suivantes sur l’utilisation de la classe scrreprt :

Pour aller plus loin…
Leçon suivante…